UPUL

 

 

Qu'est-ce que ce mot barbare me direz-vous ? Que signifie-t-il ?

 

Ces quatre lettres sont l'acronyme de : Une Personne Une Langue - certaines personnes diront : Un Parent, Une Langue.

 

Quand on parle d'éducation bilingue, c'est une approche très utilisée, depuis aussi longtemps que l'on puisse l'imaginer. Cette approche ou stratégie remonte à 1908, quand Maurice Grammont observa son collègue Jules Ronjat, un linguiste français marié à une Allemande. Quand leur fils est né, ils souhaitaient que celui-ci parle chacune des langues de ses parents. Il fut donc décidé que Jules parlerait en français et son épouse en allemand. Cette stratégie s'appelle aussi l'approche Grammont en référence à ce linguiste. Jules avait en effet noté dans un cahier les développements langagiers de son fils. 

 

 

 

Cette approche semble facile et attire beaucoup les parents qui pensent qu'elle sera le meilleur moyen pour que leurs enfants deviennent bilingues. Cela permet à chaque personne, à chaque parent d’utiliser sa langue dominante, c’est-à-dire celle qu’il maîtrise le mieux, en général la langue d’origine ou langue maternelle. Il apparait souvent ensuite que l’enfant ne reçoit pas la même quantité dans chaque langue et ne devient alors pas aussi bilingue que ses parents le souhaiteraient. Des recherches, notamment celles d’Annick de Houwer, ont montré que seul un quart des enfants élevés de la sorte ne seront pas bilingues[1]. Il n’est d’ailleurs pas toujours facile pour les parents de conserver cette stratégie surtout quand l’enfant se rend compte que ses parents parlent les deux langues. C’est une stratégie qui, si elle a le mérite de sembler simple, demande de la concentration de la part des parents. Elle devra d’ailleurs être adaptée avec les enfants qui grandissent.

 

Quels ingrédients pour réussir ?

 

Être consistent. Il est important d’être consistent quand on parle à son enfant et de toujours lui parler la même langue. Il finira par associer la langue à la personne avec laquelle il parle.

 

Rencontre-t-on des problèmes ?

 

Ils arrivent quand vous vous retrouvez dans un groupe et que l’enfant se rend compte que vous savez parler l’autre langue. Il y a aussi le problème de la quantité d’exposition à chaque langue qui ne pourra que rarement être équilibrée.

 

 

 

Que faire alors pour que cela fonctionne ?

 

S’assurer que parler toujours la même langue tout le temps, que vous soyez seul(e) avec votre enfant, que vous soyez dans le parc, au supermarché ou que vous parliez avec d’autres personnes, n’oubliez pas qu’il n’y a qu’une seule langue pour vous adresser à votre enfant.

 

 

 

Mais cela peut ne pas fonctionner, pas de panique. Il existe mille et autres manières pour que votre enfant devienne bilingue, qu’il soit ou non dans un environnement bilingue.

 



[1] De Houwer, Annick (2007). Parental language input patterns and children's bilingual use. Applied Psycholinguistics, 28, 411-424

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Vous pouvez me retrouver ici :



 Traduction / Enseignement

Translation / Teaching


Je suis membre actif de

Traducteurs sans Frontières


Voir le profil de Isabelle Barth - O'Neill sur LinkedIn