La valise de l'expatrié(e)

Il n'est pas si facile de savoir ce que l'on peut, doit ou veut emporter quand on va s'expatrier pour un, deux, trois années voire plus longtemps.

 

Il est certain qu'il faut s'y prendre à l'avance et être en mesure de faire le tri. Bien planifier ce que l'on souhaite emporter est extrêmement important.

 

Il faut se faire une liste des "essentiels" et des "basiques" dont on ne peut se passer et dont on est sûr que l'on aura besoin. Ne pas oublie qu'une fois sur place, il sera possible de faire des courses et donc d'acheter ce qu'il manque. Il faut aussi penser "utilitaire" et ne prendre des vêtements et choses qui seront utiles, qui pourront être utiliser. Il ne faut pas s'encombrer des "inutiles" de la vie de tous les jours. Des "inutiles" qui font plaisir et qui en fait pourraient prendre la place de choses utiles.

 

Il faut absolument optimiser. Un déménagement pour une expatriation coûte cher… Il faut donc essayer d'optimiser au mieux l'espace que nous avons pour faire les valises, remplir les malles, emballer ce qui va être emporté.

 

Il est toujours agréable d'avoir des souvenirs. Les jours de blues, on a parfois envie de tourner les pages d'un album photos ou relire un livre qui nous fait du bien. Alors, oui, il faut faire de la place aux souvenirs, à ceux qui nous feront du bien et décoreront notre nouveau "chez nous". Et nous permettront de nous sentir chez nous.

 

L'électricité… eh oui, on l'oublie parfois. Tous les pays du monde n'ont pas le même système de prise de courant ou n'ont pas le même voltage. Enfourner deux ou trois adaptateurs n'est pas futile.

 

Surtout, il ne faut pas oublier l'appareil photo, les chaussures de sport pour les randonnées et longues marches de découverte, les manteaux de pluie….

et aussi ….

 

les papiers : passeports, cartes d'identité, permis de conduire, permis de travail…. etc voir même ordonnance si l'on a des médicaments à emporter. L'idéal est de tout scanner, car en cas de perte, on peut retrouver facilement une copie.

 

Et, me direz-vous, les langues dans tout cela ? Il ne faut pas non plus les négliger. Elles vous seront bien utilise. Elles font parties des utilitaires, des essentiels dont je parlais plus haut. 

Oui, un dictionnaire bilingue trouvera sa place dans notre valise. Ainsi qu'un petit livre avec des phrases et expressions utiles. Avant de partir, je pense qu'il est bon de discuter en famille du fait que l'on va parler une langue différente dans le pays d'expatriation. Que les enfants s'attendent à une environnement différent, tant géographique et physique que culturel et donc linguistique. 

Si vous avez la chance d'aller vivre dans la capitale, alors vous trouverez sur place une école française, ou britannique ou internationale pour les enfants, où ils devraient pouvoir apprendre la langue locale. 

Sinon, l'idéal est d'essayer d'en apprendre les bases avant le départ et je peux vous expliquer comment le faire (en cliquant ici) ou prendre des cours en arrivant. 
Même si certains expatriés préfèrent ou doivent (pour des raisons de sécurité) rester entre eux, je pense qu'il est dommage de passer à côté de la vie locale et de ne pas essayer de communiquer avec les locaux. Quels autres moyens que de pouvoir communiquer avec eux que d'apprendre leur langue ???

Alors oui, dans votre valise d'expat, je vous encourage vivement à ne pas oublier la langue locale qui vous apportera les joies de la vie locale et vous permettra de mieux comprendre ce qui se passe autour de vous.

 

Des questions ?? Posez-le moi ici.

Écrire commentaire

Commentaires : 0